Gaëlle Josse, Sublime et Silence

téléchargementC’est l’histoire d’une femme, Anne, qui attend son fils, Louis. Non pas qu’il se soit évaporé ; Il est parti, C’est tout. Une altercation avec son beau-père, Etienne, qui tourne mal et il disparaît. Parti courir les mers du monde de l’après-guerre.  Alors Anne attend du haut de la falaise. Qu’il lui revienne. Elle lui écrit des lettres de festins, de fêtes prévues pour son retour, de mets incroyables qu’elle lui préparera. Enfin, pour être exact ce n’est pas tout à fait cela. Il vous faudra lire le livre pour en savoir davantage. Et accompagner cette mère dans le voyage de l’attente, de l’espérance de ce fils, unique symbole d’un amour tragiquement envolé. Et ne laissant que l’absence et le silence pour seul souvenir.

Evidemment, je suis d’accord, dit comme cela ça sent un peu la cure massive de prozac, sauf si la 12 345ème plainte de votre concierge sur le temps maussade ne vous a pas achevé d’ici là.

Et non, pas du tout. Gaëlle Josse sait, depuis plusieurs romans déjà, tisser patiemment des histoires d’une sobriété, d’une douceur et d’une humanité absolument uniques. Tout dans ce court roman (190 pages, quel bonheur !), respire la simplicité, le mot compté, Pas plus de phrases que de mots en trop ici. Tout est dit et se suffit. C’est un bonheur à voix haute que cet enchaînement de phrases tenues en équilibre sur le destin de cette femme debout qui attend son fils. Qui lutte contre une vie qu’elle n’a pas vraiment choisie, dans un milieu qui n’est pas le sien. Qui accablé par l’attente ne parvient pas toujours à trouver goût au présent, à l’instant, ni à ce qui est. Malgré les efforts de son mari, témoin effacé et présent malgré lui, qui fera tout pour l’accompagner dans ce douloureux voyage immobile.

Je l’imagine assez bien, Gaëlle Josse, qui roule des mots au creux de sa main, puis les pose, là, simplement, le geste sûr. Ou pas.

Elle qui confessait lors d’une rencontre, avoir réécrit celui-ci deux fois pour un « bête » changement de pronom, remplaçant le Elle par le Je.  Habillant de mots superbes cette présence de l’absence, oxygénée à l’air des tempêtes et à l’odeur des marées.

La force de Gaëlle Josse c’est l’immense douceur que dégage son écriture. Un cadeau pour les yeux.

Même si c’est la troisième fois (record de ce blog) que je vous parle de Gaëlle Josse, elle est pour moi une auteure majeure qui compte très clairement dans le paysage littéraire par son stylisme à l’image d’un Pierre Michon ou d ‘une Marie Hélène Lafon. Ce n’est pas pour rien que certains de ses textes sont étudiés dans certains lycées.

Et par-dessus le marché, vous pouvez aussi le lire à voix haute !

Ayant rencontré l’auteur il y a quelques jours (enfin !), en repartant je me tournais vers mes libraires (oui moi j’ai des libraires comme d’autres ont des médecins …ce sont des choses qui arrivent), assez ému, en déclarant qu’elle était aussi cool que ses romans étaient beaux. Une auteure précieuse assurément.

Une longue impatience de Gaëlle Josse aux éditions Noir sur Blanc / Notablia, 2018

Extrait :

« Car toujours les mères courent, courent et s’inquiètent, de tout, d’un front chaud, d’un toussotement, d’une pâleur, d’une chute, d’un sommeil agité, d’une fatigue, d’un pleur, d’une plainte, d’un chagrin. Elles s’inquiètent dans leur coeur pendant qu’elles accomplissent tout ce que le quotidien réclame, exige, et ne cède jamais. Elles se hâtent et se démultiplient, présentes à tout, à tous, tandis qu’une voix intérieure qu’elles tentent de tenir à distance, de museler, leur souffle que jamais elles ne cesseront de se tourmenter pour l’enfant un jour sorti de leur flanc. »

Publicités

2 réflexions sur “Gaëlle Josse, Sublime et Silence

  1. Gaëlle Josse, mais comment ai-je raté d’encenser ton mot, toi qui m’a fais découvrir cette auteure d’une sensibilité rare.
    Ce doit être de lire que tu l’avais rencontrée… la jalousie, probablement ;-)), j’ai zappé !
    Les écrits si fluides voire hypnotiques tellement c’est fin et inattendus, à ne rater sous aucun prétexte.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s